Amélioration de la valeur écologique

Objectif

Évaluer et améliorer la valeur écologique d'un territoire

Qu'est-ce que la valeur écologique ?

L'évaluation de la valeur écologique d'un territoire permet de déterminer l'état de santé d'un écosystème. Elle tend à mettre en évidence le potentiel écologique d'un milieu grâce à l'analyse de critères. Cette évaluation et les améliorations en découlant sont déterminées à partir des cycles biogéochimiques du carbone, de l'azote et de l'eau.

 

La valeur écologique prend en compte trois grands éléments indiquant la qualité d’un milieu, à savoir des indices fauniques (relatifs aux animaux), floristiques (relatifs aux végétaux) et abiotiques (relatifs aux caractéristiques physico-chimiques du territoire).

Parmi les critères couramment mesurés, on peut retrouver la rareté des espèces présentes, la maturité des peuplements, la superficie, les niveaux de perturbation anthropique (liée à l’Homme), la fragmentation du territoire, l’abondance des espèces exotiques envahissantes, les connexions hydriques, l’abondance et la diversité des espèces, la capacité tampon, de rétention et de filtration associée à plusieurs paramètres du territoire...

Pour avoir du sens, la valeur écologique de votre territoire devra être établie en comparaison avec la valeur écologique théorique du territoire environnant, voire en fonction d'une année de référence. Ainsi, la valeur écologique d'une zone désertique ne pourrait servir de référence à l'évaluation de la valeur écologique d'un milieu humide.

Certaines réalisations doivent être concertées. Des partenaires, tels les entreprises agricoles impliquées, la Fondation de la faune, le Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) et les municipalités, sont souvent un prérequis à la réussite de ces réalisations.

 

La mise en valeur des biens et des services écologiques à des fins agricoles et municipales, du territoire de la captation d'eau potable de Ste-Luce au Bas Saint-Laurent, est sûrement l'un des plus beaux projets que Terre-Eau a su faire fructifier. Les quatre premières années de cette initiative qui grandit de jour en jour, sont présentées dans le reportage suivant, réalisé par la Fondation de la Faune du Québec :

Aménagement de milieux humides pour la sauvagine en zone agricole

Actions possibles

  • Évaluation de la valeur écologique

    • Estimation de la valeur écologique de référence

    • Mesures des critères (fauniques, hydriques, floristiques, etc.)

  • Amélioration de la valeur écologique

    • Restauration de surfaces dégradées

    • Recyclage de matières et utilisation de plantes  à des fins de puits de carbone (décarbonation de l'atmosphère)

    • Création de bassins de sédimentation routier, agricole, forestier et résidentiel

    • Circuit court de production, transformation et recyclage

    • Utilisation de techniques de production agricoles à faibles coûts environnementaux à des fins d'amélioration des rendements

    • Stratification et durabilité des aménagements (permaculture, culture de protection des sols, etc.)

    • Amélioration de la connectivité écologique

    • Amélioration alimentaire qualitative et quantitative systémique

  • Diagnostic des forces et limites écologiques d'un territoire

  • Activités et collaborations potentielles en recherche scientifique

© Photo : André Pinel