Évaluation
microclimatique
et
adaptation aux changements climatiques

Objectif

Optimiser et pérenniser l’activité prévue sur votre territoire

Qu’est-ce qu’un microclimat ?

Le microclimat représente généralement les conditions climatiques qui règnent sur votre territoire. Par exemple, l'endroit ou le gel ira "se cacher" diffèrera souvent de parcelles en parcelles.

Selon tous les scénarios même les plus optimistes, la température ne cessera d’augmenter jusqu’en 2050. Il est donc inévitable que des impacts liés aux changements climatiques aillent en s’amplifiant.

(source : Ouranos)

 

Les entreprises agricoles devront vraisemblablement affronter plusieurs défis d’adaptation face à de nombreux événements climatiques extrêmes ou inhabituels (variabilité des précipitations, records de températures estivale et printanière, diminution de la couverture de neige, etc.) qui auront une incidence directe sur la planification des activités agricoles et l’équilibre des écosystèmes.

 

Un suivi microclimatique à l'échelle du territoire prend alors toute son importance, au point où ne pas en tenir compte pourrait vouloir dire de relocaliser une production horticole fruitière ou maraichère au sein d'une autre parcelle de votre ferme!

Le microclimat est sous l'influence de réalités locales bien concrètes, telles l’état du sol, le couvert végétal, la régie des sols, la couverture de neige, la pente, l'exposition au rayonnement, les immobilisations...

Tous ces éléments créent un microclimat singulièrement différent du climat général, au point où la vigne, par exemple, peut se plaire dans le Bas-Saint-Laurent, même à 48,6° de latitude Nord !

Dans le reportage au téléjournal de l'est du Québec de la Société Radio-Canada (Mme Shanelle Guérin, journaliste) du 7 janvier 2022, Louis Drainville précise  certains risques agricoles associés aux changements climatiques. Le reportage est disponible et écoutable à partir de 8min45 via le lien ci dessous :

Bulletin de nouvelles du vendredi 7 janvier 2022 - Radio-canada.ca

Actions possibles

  • Relevés de température, d'humidité...

  • Calcul du nombre de jours sans gel

  • Estimation des degrés-jours de croissance

  • Gestion du risque microclimatique

  • Relevé du rayonnement solaire (puissance)

  • Relevé de la couverture nivale et de la profondeur du gel

  • Mesure d'altitude, pente, inclinaison et orientation

  • Calcul de l'exposition aux vents

  • Évaluation de l'impact des brise-vent sur le couvert nival

  • Évaluation et état des sols (En savoir plus)

  • Régie de la culture (taille, drainage de l’eau et du froid, développement racinaire, amendements, fertilisation, etc.)

  • Réduction des risques de stress thermique chez les animaux

  • Travail de recharge (puits de surface, particules fines, etc.)

Quelques exemples

d'analyses des microclimats

Le microclimat à la FETE est plus chaud qu'à l'aéroport de Mont-Joli en été.

Le microclimat à la FETE offre près de 20% de degré-jours-vignes de plus, que celui de l'aéroport de Mont-Joli.

Analyse comparée

des microclimats de territoires

(volet température)

Degrés-jours de c__roissance comparatif__ 2019-2021 (1).jfif

Analyse partielle des résultats

Évolution des températures

La profondeur du sol et la couverture neigeuse minimisent les fluctuations de température du sol, malgré des variations de température de l'air.

Les propriétés de certains minéraux du sol combinées à celles de plusieurs autres composantes (matière organique, pente, activité biologique du sol, etc.) peuvent réduire l'albédo (pouvoir réfléchissant) du substrat.

Grâce à ces propriétés, cet environnement peut être favorable à l'augmentation de chaleur dans le sol. Cette caractéristique peut être analysée en fonction de besoins spécifiques.

Température du sol (2).jpg

Analyse partielle des résultats

© Photo : Yvon Jolivet